TÉLÉCHARGER LE FILM HARRAGA BLUES GRATUITEMENT

C'est l'histoire de deux jeunes amis qui rêvent de partir en Europe, s'exiler, fuir l'enfermement au quotidien, et les horizons bouchés. Leur rêve est d'aller ailleurs, à la recherche d'un idéal, pour vivre mieux et se réaliser individuellement Ils y croient Ils y tiennent, et rien ne pourra les arrêter. Pour des raisons financières, ils ne pourront pas partir ensemble, et c'est Zine qui, le premier, tente la traversée vers l'Espagne pour rejoindre son frère déjà établi là bas.

Nom:le film harraga blues
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:20.52 MBytes



C'est l'histoire de deux jeunes amis qui rêvent de partir en Europe, s'exiler, fuir l'enfermement au quotidien, et les horizons bouchés. Leur rêve est d'aller ailleurs, à la recherche d'un idéal, pour vivre mieux et se réaliser individuellement Ils y croient Ils y tiennent, et rien ne pourra les arrêter. Pour des raisons financières, ils ne pourront pas partir ensemble, et c'est Zine qui, le premier, tente la traversée vers l'Espagne pour rejoindre son frère déjà établi là bas.

Pour cela, il se rend à Annaba où réside celui-ci. Au cours de ce trajet, Rayan va vivre des intensités qui vont le révéler à lui-même et lui faire découvrir, contre toute attente, une inconnue Pour Zine, c'est l'échec! Il sera sauvé in extremis par les gardes-côtes, et reviendra choqué par la tournure tragique qu'a pris son périple.

Illustré d'une musique originale du guitariste virtuose Lotfi Attar, l'icône de Raïna-Raï. Pendant dix ans, je me suis mis d'une certaine manière à la retraite, et donc je me suis dit, il faut absolument que je fasse un film pour casser, briser cette absence, pour marquer ce retour, et le sujet de la harga, comme c'est un fléau national et tout, m'intéressait, pas pour analyser la chose, le phénomène, je voulais surtout, surtout faire à nouveau un film, un film qui va dans la direction des jeunes au sens large, pour que beaucoup de jeunes voient un film qui reflètent un tout petit peu la mal-vie, et qui situe cette mal-vie dans le fait de vouloir partir.

C'est la mal-vie qui les pousse à partir. Et donc, je voulais surtout faire un film qui leur plaise, un film qui montre l'Algérie, un film qui vibre dans le sens du quotidien. Un film de fiction, une histoire, une histoire de jeunes qui veulent partir et qui ne partiront pas, pas parce que je les ai empêchés de partir dans le film, non pas du tout! Mais parce que le film fonctionne bien sur le plan de la qualité et en tant qu'attractivité, à savoir qu' il faut qu'ils regardent le film du début jusqu'à la fin sans broncher, qu'ils applaudissent à la fin, voilà ,c'était ça mon but.

Mon but, c'est de les éloigner de la sensation d'aller voir ailleurs. Le message c'est de voir quelque chose qui cogne, à travers le jeu des jeunes acteurs, et plus particulièrement deux acteurs principaux qui sont de Tlemcen, Karim Hamzaoui et Zakaria Ramdane, qui forment un couple d'acteurs extraordinaire, formidable.

C'est pour ça qu'aujourd'hui je suis très content de les présenter, Zaki n'est pas là, mais de présenter ce film là, parce que quelque part ce film est imprégné de Tlemcen, c'est un petit peu cette chose qui me fait du bien d'être dans une ville qui va voir un film que j'ai fait et dans lequel les spectateurs se retrouvent par rapport à ces deux acteurs principaux Avant d'entamer l'écriture scénariste proprement dite, Moussa avait déjà pris la décision depuis quelques mois en amont de faire un film sur la harga Une première version qui remonte à , à l'époque où les journaux nourrissaient notre imaginaire du matin au soir, nous poussaient au premier plan, et alors il avait décidé que pour son retour au cinéma, il fallait qu'il fasse un film sur la harga Nous avons fait une première version de ce scénario où nous nous sommes attaqués d'une manière très frontale à ce phénomène tel qu'on le conçoit sociologiquement Nous nous sommes remobilisés pour l'écriture d'un nouveau scénario, mais avec, je pense, une attitude salutaire, je le confirme maintenant, c'est-à-dire que nous avons décidé de parler de la harga, de l'évoquer, comme si nous étions à côté de notre sujet, c'est-à- dire nous sommes partis du principe que pour faire un film, il faut trois, quatre ans de recul.

Si dans trois ou quatre ans ce phénomène paraîtrait suranné, il serait complètement dépassé, c'était notre espoir, et de dire que si nous venons, nous, avec un film qui allait installer la harga dans la dramaturgie que l'on connaît, ça allait peut-être être déplacé, alors le réflexe salutaire que nous avons eu, avec l'appui de Moussa, c'était de garder la harga comme une notion connotée, connotée de plusieurs manières, et que le récit du film porterait sur le quotidien des jeunes : c'est-à-dire que ce film ne s'adresse pas au harrag seulement La magie du cinéma, c'est rester dans l'évocation, dans le symbolique pour renvoyer vers la réalité.

Le peuple algérien n'a pas forcément envie de voir un film qui l'accable en tant qu'Algérien, il a envie de recevoir effectivement des émotions qui ne sont pas dans le déni, et qui ne seront jamais dans le déni, mais de les recevoir en recevant un film qui parle de leur quotidien où le harrag n'est pas isolé en tant que prototype, mais il est présenté comme quelqu'un qui vit dans la société, qui ne nous permet pas de dire: Ah!

Ce qui donne peut être bonne conscience aux gens finalement

TÉLÉCHARGER BIFROST HACK GRATUITEMENT

Harraga blues

.

TÉLÉCHARGER ENCADREMENT POUR PHOTOFILTRE GRATUITEMENT

Cherchell – Projection du film « Harraga Blues » à la belle étoile

.

TÉLÉCHARGER SYBLA TV 2018 GRATUITEMENT

Édition 2013

.

Similaire