TÉLÉCHARGER BD ASTERIX CHEZ LES PICTES GRATUITEMENT

Signaler ce contenu Voir la page de la critique La critiques est aisée mais l'art est difficile, écrivait Polybe, contemporain des Gaulois, dans son livre d'Histoires. Voilà qui est on ne peut plus vrai. Qui suis-je, en effet, pour critiquer, me plaindre ou molester alors que je n'ai rien fait, rien produit, du haut de mon insignifiance, qui puisse prêter moindrement le flanc à la comparaison. Voilà qui est on ne peut plus vrai et je souhaite que vous le conserviez à l'esprit tout du long de cet avis.

Nom:bd asterix chez les pictes
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:40.98 MBytes



Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité! La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne. Cette aventure est inédite et drôle même s'il y a quelques approximations. Lecture finie, je reprend ma respiration : l'album est bon!

Le meilleur album le seul bon album qu'on aie eu depuis Astérix chez Rahazade! Parlons d'abord du dessin. Je découvre d'abord la couverture. Ligne parfaitement claire, irrégularité dans le trait qui donne de la vie, encrage nette, proportions des personnages magnifiquement respectées En ouvrant l'album, force est de constater que la couverture n'est pas trompeuse!

En effet, la mise en page simple et mise en valeur d'un Astérix commun est présente! Après deux pages, je vois l'erreur. L'erreur est incarnée en deux personnages : Abraracourcix et Panoramix.

Les personnages ont des poches sous les yeux qui semble les vieillir, ils n'ont plus leur petit charme, ce charme qui rajeunissait Panoramix, malgré sa longue barbe blanche Voilà, ces deux personnages sont à revoir. C'est tout! En route pour l'aventure! Astérix et Obélix quittent le village, Obélix laisse Idéfix à Pano Obélix laisse la garde d'Idéfix à Panoramix? Sur quel dos doit être l'erreur?

Celui du scénartiste ou du dessinateur? Le scénariste si c'est vraiment son choix mais cela ne devrait pas l'être car Uderzo l'en aurait empêché!

Non, ce doit plutôt être la faute du dessinateur qui avait du mal à le dessiner Le scénario : Astérix et Obélix font une découverte Mac Abre, en effet, ils découvrent un homme congelé! Le scénario est plutôt intelligent, certains crachent sur Afnor Nessie mais je trouve l'idée plutôt bonne! Non, le scénario est intelligent!

Non, cette phrase n'est pas là pour déclencher un débat plein d'insultes, mais je vois les faits : à part Astérix chez Rahazade, aucun album d'Uderzo n'est bon. Le ciel lui était tombé sur la tête à Uderzo quand il a écrit ça, en effet. Heureusement qu'il a passé la main. Je félicite le nouveau tandem, vous avez fait revivre Astérix tel que Goscinny le faisait, tel qu'on l'attendait. Pari audacieux réussi mais pour ne pas décevoir les lecteurs, les nouveaux auteurs n'ont pas pris de risque.

Ils ont envoyés nos héros en Ecosse en s'amusant avec les coutumes et traditions. On y retrouve le kilt, le lancer de tronc, le Whisky l'eau de malt , le Loch Ness etc Beaucoup de jeux de mots et calembours dans cette album, on y retrouve aussi des caricatures comme Vincent Cassel dans Mc Abbeh et Johnny Hallyday en barde.

Coté dessin très correct il faut vraiment être fan pour voir les différences. Dans l'ensemble c'est un bon début, sans prendre trop de risque dans le scénario l'album se lit bien mais j'ai trouvé l'humour lassant sur la fin et l'histoire aurait pu être plus développé. Attendons leur deuxième album pour leur confirmation Agecanonix :Un bon moment de lecture!

Est-ce parce que ce tome était tant attendu après une suite de déceptions, qu'il ne satisfait qu'à moitié? Certainement, en tout cas, pour moi, c'est le cas, parce que les fans que nous sommes sont devenus tellement exigeants qu'il est devenu très difficile d'égaler les opus exceptionnels comme Astérix chez les Belges, chez les Bretons ou en Corse Comme je l'avais dit sur le forum du site, le potentiel comique est bien plus limité qu'avec les Bretons déjà traités, aussi, le tout semble frileux, mou, peu remuant.

On sent que les auteurs ont tellement de respect et qu'ils ont si peur d'abîmer un mythe sans encourir les foudres des fans, qu'ils n'osent pas trop s'exprimer, trop étranglés par l'enjeu énorme que représente cette succession, et quand ils le font, ils se contentent de remplir une liste de gimmicks et de passages obligés : pirates, disputes, baffes aux Romains, fugace apparition de César, banquet final Ils n'ont pas su s'approprier la série comme l'ont fait Turk et De Groot par exemple sur " Clifton ".

Bon, soyons justes, il y a quand même quelques gags qui fonctionnent, des coutumes pictes qui renvoient à l'Ecosse monstre du Loch Ness, whisky, lancer de troncs..

Mais c'est quand même mince tout ça pour obliger les héros à partir chez ces Pictes, il n'y a pas de scène marquante, de péripéties vraiment comiques, le début est trop long à démarrer, et le prétexte amoureux a déjà été utilisé dans Astérix Légionnaire et le Grand Fossé. D'autre part, certains noms écossais sont malhabiles, quelques jeux de mots témoignent d'un souci de faire sourire, mais certains sont vaseux. Quant aux nouveaux personnages, aucun ne sera inoubliable comme ont pu l'être Grossebaf, Jolitorax, Alambix, Prolix ou Gueuselambix Sur le plan graphique, le résultat est meilleur, mais on voit que ce n'est quand même pas du Uderzo ; Conrad fait ce qu'il peut pour reproduire les personnages familiers, et c'est là qu'on s'aperçoit que ce dessin à la base caricatural, n'est pas si facile que ça ; résultat : certains visages sont déformés ou peu réussis, seuls Astérix et Obélix ont un aspect acceptable.

Enfin, ne jetons pas trop la pierre, l'ensemble n'est pas si mal, il fallait du mérite et du courage pour accepter de relever un tel défi, et ce fut tellement éreintant que Ferri et Conrad n'ayant pas envie de re-subir une telle pression, ne devraient logiquement pas renouveler l'opération. Le gant reste à relever. Il fallait donc, pour ce nouveau départ, parvenir à un consensus: reconquérir le coeur du public en retournant aux fondamentaux.

Sur ce plan, la mission est réussie: on sent que les auteurs n'ont voulu prendre aucun risque. Ils se fondent parfaitement dans le moule en livrant un album très consensuel. Pas de prise de risque, mais ce n'était de toute façon pas le moment. La médaille a son revers: l'album, s'il n'est pas mauvais, n'est pas non plus excellent. La faute à cette timidité; on sent presque les auteurs paralysés par l'enjeu!

Histoire moyenne, assez lisse. Mais encore une fois c'était un passage obligé pour un "premier" album. J'espère donc que les auteurs se lâcheront un peu plus pour la suite. L'émancipation sera pour plus part, une fois passée la période de rodage, et une fois qu'Uderzo acceptera de lâcher complètement son bébé.

Commençons par le commencement. Bien que critiquée, la couverture de l'album ne me déplaît pas. Sans être exceptionnelle, elle est d'un niveau satisfaisant. Le dessin de Conrad est intéressant et plutôt bien maîtrisé. Cependant, le dessin n'égale pas celui du maître Uderzo. Sur le travail de Conrad, trois points me dérangent : les yeux d'Astérix que je trouve inexpressifs.

Astérix a bien souvent le regard vide, hagard. Les femmes du village gaulois ne ressemblent pas trop à celles dessinées par Uderzo. L'ensemble est homogène et cohérent. En si peu de temps 8 mois il me semble , Conrad a réalisé un travail plus que correct.

La caricature de Vincent Cassel un acteur que j'apprécie est très bien réalisée. Le scénario n'est pas digne d'une aventure d'Astérix. Pour moi, c'est trop plat, il ne se passe pas grand chose.

L'histoire peut se résumer en deux lignes tellement elle est maigre. Il n'y a pas assez d'action, de bagarre. Pour preuve, je n'ai pas vu Astérix utiliser une seule fois sa potion magique et délivré son célèbre Uppercut dans le menton d'un romain pour l'envoyer en l'air. Au final, cette reprise est plutôt moyenne, ce n'est pas non plus une catastrophe et je laisserais bien une seconde chance à ce duo prometteur. C'est quand même un sacré boulot et une certaine responsabilité de reprendre une série comme Astérix.

J'attends de voir les prochains albums pour juger plus précisément du potentiel de ces deux nouveaux auteurs. Ils ont les compétences et le talent pour s'imposer, laissons leur le temps de travailler, d'exprimer leurs idées et d'utiliser leurs compétences et connaissances pour y arriver. Nicoworld :Une BD décevante Il faut dire que l'on attendait tant de ce nouvel album. Les premières pages séduisent car on y retrouve tout l'univers que l'on aime, les dessins de Conrad sont exceptionnels.

Un vrai travail de pro. Le défi était de taille tant le talent d'Uderzo est grand, mais Conrad l'a relevé haut la main. On ne peut pas en dire autant de Ferri qui, bien que certainement pétri de bonnes intentions calembours, noms des Pictes Trop simple, sans rebondissements, sans rythme, cette histoire est molle, il ne s'y passe pas grand chose.

On s'en aperçoit dès le début : Ferri utilise les 12 premières pages juste pour faire connaissance avec le Picte et son problème, c'est long et ennuyeux. La suite est aussi très linéaire. Un voyage standard, un enjeu simpliste retrouver sa belle et très peu de relief dans dans le scénario, aucun suspens, pas de rebondissements.

Bref, on suit l'histoire en devinant continuellement ce qui va venir. Je me suis ennuyé. Je suis d'autant plus déçu qu'apparemment, comme le disait Le Monde, il y a en France de nombreux pros de l'écriture. Et certains scénarios d'Astérix qui traînent sur la toile sont des pépites Cf. Alors pourquoi Uderzo ne fouine pas un peu plus. Il en a les moyens CaspiW : 2 11 Complétement nul. Allais-t-on enfin retrouver un Astérix aussi savoureux qu'Astérix chez les Belges ou Astérix en Corse?

Force est de constater que la réponse est clairement NON! Si les dessins sont franchement pas mal, on se dit que si on a trouvé un digne successeur à Uderzo, ce n'est, hélas!

TÉLÉCHARGER IZISPOT 4.10 GRATUITEMENT

Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes

Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité! La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne. Cette aventure est inédite et drôle même s'il y a quelques approximations. Lecture finie, je reprend ma respiration : l'album est bon! Le meilleur album le seul bon album qu'on aie eu depuis Astérix chez Rahazade! Parlons d'abord du dessin. Je découvre d'abord la couverture.

TÉLÉCHARGER AVAST EDITION FAMILIALE GRATUITEMENT 01NET GRATUITEMENT

Suivre ces auteurs

L'album démarre en plein hiver, alors que le village des irréductibles Gaulois est recouvert par la neige. Un énorme glaçon, venu de la mer, s'apprête à s'échouer sur les côtes armoricaines [8]. Après avoir été dégivré, le Picte souhaite retourner dans son clan du Loch Andloll pour y retrouver sa fiancée Camomilla dont on s'apercevra qu'elle a été enlevée par son rival Mac Abbeh [9]. Pour ne rien arranger, ce dernier décide de s'allier avec les romains qui peuvent agrandir l'Empire tout en devenant le chef des pictes lors de la prochaine convention.

Similaire